Technique Surf : La Rame !

Si vous avez déjà surfé, vous savez probablement que vous passez de 80 à 95% de votre temps à ramer. Dans certaines conditions, passer la fameuse « barre » peut être un peu difficile. Dans ce contexte, un peu de technique pourrait vous aider à ménager vos effort en optimisant votre rame. C’est pourquoi nous allons parler un peu « technique » (mais vraiment un tout petit peu promis 😉  ).

La rame en surf et le crawl en natation

Un bon moyen de comprendre comment bouger les bras efficacement est de faire un parallèle entre la rame et le crawl.

Tout le mouvement du crawl est généralement décomposé en 4 phases : l’appui, la traction, la poussée et le recouvrement.

L’appui est la phase initiale dans laquelle la main pénètre dans l’eau. La chose importante à remarquer est l’angle fait par l’avant-bras et la surface de l’eau : le coude doit être haut pour faciliter l’entrée du bras dans l’eau.

La traction est l’action de déplacer le bras dans l’eau le long du corps. Il y a 2 choses à noter: l’avant-bras est perpendiculaire au sol, et le mouvement se termine lorsque les mains sont au niveau de l’estomac.

La poussée : le bras termine sont mouvement au niveau de la cuisse avant de ressortir de l’eau.

Le recouvrement : Le bras est en l’air, et revient à l’avant du corps pour relancer le cycle de la course. Lorsque vous déplacez votre bras vers l’avant, votre main doit frôler l’eau. Ne mettez pas votre bras trop haut pour éviter de trop travailler avec vos épaules.

Voici une superbe vidéo au ralenti de Yan Thorpe qui montre chaque phase du mouvement de crawl sous différents angles, ainsi que 2 vidéos de Kelly Slater en train de ramer afin de pouvoir observer les similitudes.

La position du corps sur la planche

Pour que votre planche de surf glisse parfaitement sur l’eau, il faut éviter les frottements inutiles avec l’eau. Pour ce faire, il ne faut être ni trop en avant, car la planche aurait tendance à piquer, ni trop en arrière.

Garder la tête dans l'axe médian de la planche

Si vous bougez votre tête d’un côté à l’autre, au rythme de votre rame, vos hanches vont réagir en conséquence en se déplaçant dans la direction opposée. Ceci crée des mouvements parasites. En d’autres termes, votre corps aura tendance à se tortiller, et votre planche aussi, ce qui n’est pas souhaitable. Vous pouvez bien évidemment bouger les épaules pour donner de l’amplitude et de la puissance à vos mouvements de bras, mais gardez bien la tête dans l’axe de la ligne médiane de votre planche de surf.

Rolling

Si le haut de votre corps reste immobile comme votre tête, vos bras devront faire tout le travail, ce qui pourrait entraîner des blessures. Comme évoqué précédemment, l’idée est d’aider la course de vos bras en accompagnant avec les épaules (rolling). Si votre tête et le bas de votre corps (à partir du nombril) restent bien dans l’axe, vous pourrez accompagner votre rame avec les épaules et produire une rame puissante et équilibrée.

Le rythme

Le rythme est également important. Comme vous êtes sur une surface lisse, l’idée est de profiter de l’élan généré par le mouvement précédent. Lorsque vous passez la barre, restez calme et gardez un bon rythme.

Les erreurs communes

Essayons de tuer une idée préconçue sur la façon dont les mains doivent travailler pour pagayer efficacement. Peut-être avez-vous déjà entendu dire que les doigts doivent être parfaitement fermés sans aucun espace entre eux ? Ou peut-être, que quelqu’un vous a dit que les mains doivent être courbées, comme une cuillère. Ces idées sont séduisantes, mais la réalité est différente.

Le moyen le plus efficace pour que les mains entrent dans l’eau de manière optimale, c’est à dire sans occasionner une résistance disproportionnée et en déplaçant suffisamment d’eau, est simplement de resserrer légèrement les mains en souplesse : les doigts doivent être fermés les uns aux autres, mais pas trop serrés. Les mains doivent être fermes, mais les poignets restent souples.